dimanche 14 décembre 2008

Atelier Sieste


J'aurais bien aimé avoir cours de sieste
Après les blocs de 3 heures d'éco.
Un endroit où on se sent bien,
Des matelas et des coussins un peu partout,
Un groupe très motivé pour faire rien,
De la musique douce ou une vidéo qui mène nulle part.


TheWeekBefore(DaveMcKean)
Musique:DjangoReinhardt

Une demi-heure plus tard,
On se réveille en douceur et
On traduit.
Quelques mots grifonnés dans un cahier,
Tant que c'est chaud.

A tête reposée, on met tout ça dans la machine,
On agrémente avec telle ou telle image
Au choix l'image.
Evidemment, plus c'est perso plus c'est mieux.

Quoique..
BirdWatcher(DaveMcKean)


MuleVariations(TomWaits)
Photo:MattMahurin


On pourrait s'essayer à faire du style,
Des phrases toutes bizarres,
Du bizarre plein les phrases.
Ca pourrait virer atelier d'écriture.
A voix haute, ça pourrait déclencher une autre séance sieston.

Faudrait imposer des thèmes mais c'est pas forcément jouable.

CouvertureSandMan#35(DaveMcKean)

Se poser les questions après alors?
De quelles manières un signal (une vidéo par exemple) a été interprété? Mon vieux réveil électronique annonçait l'arrivée des 4 Chevaliers de l'Apocalypse.
Tous les matins.
Dans quelle langue on rêve?
Est-ce qu'on apprend?
A voler par exemple?
J'ai débuté comme tout le monde,
Une espèce de brasse indienne bien ridicule,
Puis au fil du temps, je suis devenu assez doué.
Puis au fil du temps, j'ai oublié.
A se souvenir?
Est-ce qu'on sait qu'on rêve, est-ce que ça change quelque chose?
Quand on se réveille dans un autre rêve, ce qu'on peut être naïf .
Surtout si ça tourne au vinaigre.
Si on meurt, on se réveille?
C'est con, on pourrait trouver quelque chose de plus classe.
On a quel âge?
On se voit en panoramique, comme dans les films,
Ou alors depuis l'intérieur?
Est-ce que ceux qui n'ont jamais vu de film de toute leur vie sont en mode vision subjective dans leurs rêves?
Est-ce que les heures sup qu'on fait en dormant seront un jour rémunérées?
Alors, à quoi bon?

dimanche 7 décembre 2008

La boîte à rêves

Un blogue où les participants n'ont pas le français comme langue maternelle.
Ils publieraient au moins un rêve par semaine, et en français s'il vous plize.
Un exercice de production plutôt ludique.
Il faudra rester fidèle au rêve,
A la narration toute décousue,
A l'effilochement du tissu rationnel,
La banalité qui dérape dans l'absurde.

Est-ce qu'il y a un lien entre le basculement d'une langue à l'autre et le glissement de la pensée du rêve vers la pensée éveillée?
Toutes ces images qu'on connaît mais dont on est jamais tout à fait sûr du sens figuré..

Personne, sauf Little Nemo, n'a jamais réellement rêvé d'une histoire.
Ce qui nous arrive quand on dort, c'est que des stimuli sensoriels se transforment en images mentales.
Ce n'est qu'au réveil, le nez dans une tasse de café,
Au réveil, on réorganise les images entre elles façon puzzle surréaliste,
Et on en sort une trame narrative.
Une histoire qu'on invente en s'en souvenant,
Sans tête ni queue de poisson
Mais une histoire quand même.
Mais on a pas toujours le temps, le nez dans une tasse de café, on pense déjà à un tas d'autres choses.
Puis même en prenant le temps..
Le rêve se transforme quand on s'en souvient.
Les images se cachent derrière des mots,
La pensée engourdie du matin, c'est déjà autour de la langue qu'elle s'articule,
Une tentative de traduction, c'est ça se souvenir d'un rêve.

Alors.. Justement, peut-être qu'on évite les contre-sens en se souvenant dans une langue qui n'est pas la langue maternelle,
Dans laquelle la face cachée des idiomes est une surprise qui dure.


Pour ceux que la pensée en image intrigue, et pour les fans d'animation..
http://www.blublu.org/sito/video/muto.htm

dimanche 23 novembre 2008

Le temps s'étire mollement






OiEtOomEtLesChiens(Chumpon,Thailande)






































LumièresObscures


MaiThiLuu(SaiGon,VN)

























Bollas(Cambodge)
photo:CharlotteL






















LesRéformés(Marseille)

ContreJours

JourDePluie(BachMa,VN)






















LaGrotteSecrèteDeMorgiou































Lignes(SaiGon,VN)

dimanche 26 octobre 2008

L'Autriche

Langues et groupes linguistiques
  • Langue officielle: l'Allemand. L'école est en Allemand, un niveau A2 en Allemand est obligatoire pour pouvoir prétendre au droit de résidence et de citoyenneté.
  • On y parle aussi: le Turc, le Serbe, le Slovène, le Croate, le Hongrois.
  • Un espace multicuturel: le flux d'immigration nette s'approche de 500 000 personnes par an (presque trois fois plus qu'en France).


Premiers pas vers le plurilinguisme à l'école

  • 10 langues autres que l'Allemand sont représentées en maternelle.
  • Enseignement bilingue possible dans l'éducation primaire (Slovène, Langue des Signes, Croate). Souvent pris en charge par des associations, en marge de l'éducation nationale. Au delà du premier cycle, peu de matières sont enseignées en langues étrangères.
  • Langue étrangère obligatoire dès la primaire (L'Anglais domine largement)


Des problèmes

  • Manque de synergie: les nombreuses institutions qui planchent sur des projets linguistiques sont mal coordonnées, les pouvoirs de décision sont partagés entre plusieurs départements ministériels.
  • L'éducation interculturelle et plurilingue n'a pas toujours sa place dans le cadre législatif, malgré les demandes.


Des projets d'ouverture
  • Faciliter l'apprentissage de la langue officielle aux immigrés.
  • Inculquer la tolérance linguistique tout au long de la scolarité. Sensibiliser les enseignants en activité à la diversité des langues.
  • Créer une continuité de l'enseignement bilingue dans l'éducation supérieure.
  • Lutter contre l'isolement des institution.
  • Promouvoir les portfolios de langues et les intégrer au système éducatif. Adapter les manuels au CECR

mercredi 22 octobre 2008

Et si le mouvement n'était qu'un effet d'optique?





Et si la réalité n'était qu'une illusion engendrée par le manque d'alcool?
Démonstration en images.





videoJoeBanjo(SaiGon,VN)
Photos:CharlotteL AssistantMontage:VinceF
BandeSon:LeGéniallissimeKidKoala




Bon, assez rigolé, je vous propose maintenant un film d'animation, un vrai, un poème audio-visuel, une mise en abîme où les règles les plus élémentaires de l'espace-temps sont détournées, préparez-vous à devenir fan de l'insaisissable "IAm(Not)VanGogh" de David Russo.

video
"IAm(Not)VanGogh"deDavidRusso


Vous voilà fan, je crois qu'on a ça en commun.
Pour vous éviter de vous lancer dans une course névrosée à la recherche d'autres court-métrages de ce génie inclassable, voici un lien hyper textuel qui fait quand même bien plaisir. (Milles confuses, les vidéos sont affichées en tout petit format)
(Si quelqu'un sait où on peut trouver des vidéos de David Russo en taille adulte, qu'il se dénonce immédiatement)
(S'il-vous-Plaît)